La situation n’est plus urgente…..elle est comique !

Les Mathématiques ne sont pas enseignées ! : Elles ne permettent pas à nos jeunes d’accéder équitablement aux grandes classes préparatoires scientifiques (Maths/Physique) …au mieux d’y accéder de façon peu sereine ou vers des établissements plus modestes

Nous ne pouvons plus enseigner les Mathématiques ! : Les élèves sont trop sur-notés et mal évalués dans le secondaire ce qui les poussent encore plus à ne pas travailler et rend impossible la formation mathématique !

  • Comment faire comprendre à un élève et à ses parents qu’une note de 18 ; 19 voir 20 sur 20 n’est pas forcément une excellente note pire encore que son niveau est insuffisant pour continuer en sciences dures ? Les écoles d’ingénieurs et les CPGE vont vite le constater à défaut d’être « montées au créneau plus tôt »……Les premières CPGE impactées vont bien sûr être celles demandant le moins de niveau en Maths c'est-à-dire les prépas économiques puis viendra le tour des CPGE scientifiques d’abord en PCSI puis dans la filière reine MP, où l’abstraction est plus présente. La seule possibilité des CPGE filière MP (Maths/Physique) pour ne pas s’en apercevoir restera de sélectionner parmi le vivier parisien de grands lycées…Le terme « prépas » n’a plus de sens de nos jours, quand on voit la disparité des niveaux selon l’option, la prépa choisie, pire encore …certains se considérant même en prépas lorsqu’ils sont en « n-1 » en Médecine et les fameuses « prépas intégrées»…...   Cette difficulté de recrutement concerne évidemment également les écoles d’ingénieurs et surtout donc les    « bonnes » écoles d’ingénieurs.

  • Comment arrêter l’hémorragie et « sauver » des Mathématiques un élève en série spécialité Maths qui ne sait pas calculer, qui ne sait pas développer, qui ne sait pas manipuler la moindre expression mathématique… ? ….Sachant que ce profil arrive à obtenir la moyenne via une sur notation destructrice pour lui-même et impolie, indécente pour la matière…..

  • Comment faire progresser un élève en difficulté qui souhaite se diriger vers la spécialité Maths qui n’a aucune base (calcul, calcul littéral, etc……), aucun savoir MAIS qui obtient tout de même la mention TB au brevet et des 18/20 en seconde ?

CE N’EST PAS SERIEUX !

Barboter dans une baignoire n’est pas pratiquer la natation…..et nombreux seront des surveillants de baignoire…..

L’enseignement des Mathématiques est la réincarnation de l’école des fans de Jacques Martin : tout le monde a 10/10

On ne peut pas faire progresser un individu dans n’importe quel domaine et donc en Mathématiques dans cet état d’esprit ambiant d’ « à peu près », de laxisme, d’absence de travail, d’absence de contenu et d’absence de cadrage……

Si quelqu’un veux bien m’aider à créer un établissement !!!! Je ne vois pas d’autres options….. 

 Le raisonnement vous en remercie par avance.